EHPAD l’entrée : le début de la fin ? Un moment crucial

Le refus de soins
Le refus d’aide ou de soins des personnes accompagnées
7 mars 2018
projet de vie
Le projet personnalisé ou projet de vie : à quoi ça sert ?
7 mars 2018

EHPAD l’entrée : le début de la fin ? Un moment crucial

Entrée en ephad

Accompagnement entrée en ehpad

Le sous-titre plus clair serait : l’entrée en EHPAD ou le début de la fin !

Ce moment crucial, l’entrée en EHPAD, est associé  à des images négatives, voire morbides. Et bien non s’il vous plait changeons notre point de vue : mettons de la vie, mettons de la joie. Nous devons transformer cette image négative en un moment de passage. Mais pour cela, nous devons tous transformer certaines choses, et la première c’est l’accueil dans les Résidences.

Cela fait maintenant des années que j’entends la même phrase lors de l’entrée en Etablissement :

« J’ai fait tout ce que j’ai pu pour respecter la volonté de ma mère : tout faire pour la garder à la maison ; mais aujourd’hui ce n’est plus possible. Je ne peux pas respecter cette volonté. »

C’est alors le cœur lourd plein de culpabilité que la famille passe la porte de l’établissement. Ce moment est malheureusement souvent associé à une deuxième difficulté : l’urgence. Le parent âgé suite à une chute, ou une promenade qui n’est plus au goût de la famille, fait un passage éclair par les urgences, le pôle gériatrique, puis le non-retour est prononcé comme une sentence : l’entrée en EHPAD tombe comme un clap de fin.….

A ce moment, quel que soit votre discours, la qualité de votre accueil, les seules questions auxquelles la famille cherche une réponse sont : avez-vous une place ? pouvez-vous prendre mon parent ? quand ?

Tous les grands groupes, toutes les fondations, toutes les associations gestionnaires, tous les directeurs ont mis en place un protocole, une procédure pour l’accueil : l’entrée en EHPAD. Bien entendu ce protocole fait la part belle à l’histoire de vie, à l’écoute des goûts et des besoins de la personne accueillie. Mais nous sommes-nous réellement intéressés aux difficultés rencontrées par la famille, à cette culpabilité qui la ronge, ou à cette colère liée à une promesse non tenue et qui feront que demain rien ne conviendra ?

Des retours que nous connaissons tous :

Si je prends quelques exemples de nombreux directeurs se retrouveront dans ceux-ci :

  • Je ne comprends pas ma mère, c’est toujours elle qui s’est servie en dernier pour le petit déjeuner ?
  • C’est toujours pareil : je vous ai demandé de préparer maman pour 12h00, mais les médicaments ne sont pas prêts,
  • Les affaires de papa sont marqués, mais il manque deux pantalons, et une chemise,
  • Hier soir, elle m’a appelé, elle a appuyé sur la téléalarme. Le bilan : 20 minutes pour aller voir ce qui se passait !! Heureusement que ce n’était pas grave sinon elle serait morte.
  • Je ne comprends pas vous avez encore changé son traitement sans la prévenir, et sans rien me dire.
  • Hier il y avait une animation, et personne n’est venue la chercher !!
  • Dimanche, ils étaient tous dans l’entrée : avec le prix que l’on paie tout de même il pourrait y avoir une animation tous les dimanches.

Cette liste est bien sûr non exhaustive. Mais cette liste est la preuve que quelque chose n’a pas fonctionné, et que la relation n’est pas simple.

Pourquoi cette colère, pourquoi ce mécontentement alors que nous avions pris le temps de tout expliquer ?

Les protocoles, les procédures sont nécessaires, mais peut-être faut-il se poser différemment, faire un pas de côté pour voir ce qui se passe dans la têtes de nos nouveaux résidants, et de leurs familles au moment de l’entrée en EHPAD ?

L’idée ici n’est surtout pas de dire que nous n’avons pas besoin de protocole, mais juste de remettre de l’humain, là où nous remplissons une fiche d’observations, de remettre du lien là où habituellement nous remplissons une fiche histoire de vie…..

Souvent l’équipe se satisfait de l’accueil car il va “checker” toute la liste : la présentation de l’équipe, la visite de l’établissement, la présentation aux voisins de chambres, aux voisins de table, l’explication des horaires de repas, de fonctionnement …. Mais sincèrement est-ce cela le plus important ? Mais est-ce réellement cela l’accueil pour l’entrée en EHPAD ?

Dans ces fameux protocoles tout doit être fait rapidement : mais si nous prenions le contrepied et que nous prenions le temps ? Prendre le temps de comprendre ce qui se passe pour tout le monde lors de l’entrée en EHPAD:

En premier lieu :
  • Le nouveau résidant : être confronté à un avenir certain : la mort, et à un effet miroir que pour certains ils ont fui et évités : quelle horreur, quelle peur !! Si nous arrêtions de leur mentir par exemple : arrêtons de leur dire que c’est un lieu de vie puisque tout le monde y meurt. Bien-sûr qu’il y a de la vie : des animations, des sorties, des moments très sympathiques. Mais il est vrai avant tout qu’il s’agit du lieu qu’ils vont pour beaucoup considérer comme leur dernière demeure. Et aucun de vos discours n’y changera rien.
  • La famille : la culpabilité les ronge, il leur faut un coupable, et bien évidemment en tant que représentant de l’établissement quel que soit votre poste vous serez ce coupable. Vos explications n’y changeront rien, vous ne faites pas assez, pas aussi bien que le fils ou la fille, ou le conjoint de Madame X, Monsieur Y.
  • Vos équipes : un profond sentiment d’injustice s’installe. Malgré tous leurs efforts rien n’y fait : la famille de Mme X se plaint. Mme Z dit toujours que l’on ne s’occupe pas d’elle.

C’est avec cette expérience que j’ai souhaité créer une formation dédiée à l’accueil et tout ce que cela va engendrer. Mon objectif dans cette formation n’est certainement pas de vous faire changer vos protocoles, ils sont nécessaires, et utiles. Mon idée est juste ici de contribuer à vous faire comprendre (ou à vos équipes) que malgré toute l’énergie que vous mettrez dans cet accueil, si vous ne prenez pas en considération d’autres données l’accueil sera raté, et sera source d’une grande insatisfaction par la suite.

La formation :

Cette formation a pour vocation de vous aider à appréhender tous les enjeux non institutionnels d’une entrée en établissement. Les appréhender pour aider la famille et le résidant à les dépasser. Cela permettra à faire de cet accueil un moment qui permettra d’établir une relation de confiance.

La formation est celle de l’entrée en EHPAD. Elle se décline sur l’entrée en MAS, FAM ou foyer de vie pour Adulte Handicapés. La formation peut accueillir tous les professionnels des lieux de vie (MAS, FAM, EHPAD, Foyer de vie, …) qui veulent réfléchir, s’interroger sur l’accueil en établissement.

Je souhaite vous proposer pour ces journées de formation l’envie d’accueillir autrement les résidants, et de regarder différemment les familles. Je souhaite susciter en vous du questionnement sur les conséquences de la phase d’accueil.

Plus d’informations sur nos formations :

Des articles à lire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.