Pas d’EHPAD BASHING et oui à un regard apaisé

L’APP : Une pratique inscrite dans la loi ASV
30 octobre 2018
La quatorzième Soirée Trophée Directions
6 décembre 2018

Pas d’EHPAD BASHING et oui à un regard apaisé

L’EHPAD BASHING est dans l’air du temps. Les Etablissement d’Hébergement pour les Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), les directeurs et leurs équipes subissent de réelles attaques actuellement notamment du fait des médias. La dernière émission de CASH INVESTIGATION n’a pas permis de redorer le blason des EPHAD.

Bien évidamment que les pratiques dans les EHPAD doivent encore évoluer. Il est légitime de s’interroger sur les profits engrangés, et les marges dégagées par les grands groupes. Il est totalement humain de penser qu’en établissement les personnes accueillies ne sont pas aussi bien accompagnées qu’au domicile d’un parent proche.

Mais, parce qu’il y a un mais, je souhaiterai vous parler des équipes et des directeurs. Ces êtres humains qui quotidiennement sont présents dans les établissements. Ces directeurs et équipes qui tentent de rendre meilleur le quotidien des personnes âgées accueillies.

Ce que les émissions de ce type oublient c’est qu’une grande majorité de Directeurs sont totalement investis dans leur mission. Les professionnels travaillent afin que les personnes âgées accueillies bénéficient d’un accueil chaleureux et bienveillant. Du coup faire de l’EHPAD BASHING est destructeur et contre productif.

Des efforts restent à faire :

Ancienne directrice d’EHPA et d’EHPAD, dans le secteur public et dans le secteur privé lucratif, j’ai pu comparer ces deux modes que l’on oppose régulièrement.

Oui le secteur privé lucratif exagère sur les marges demandées aux directeurs d’établissements. Le dernier reportage en date mettait en avant la problématique du forfait/jour alimentaire. Ce tarif réellement bas dans certains établissements privés lucratifs ne permet pas de fournir des repas de qualité, et met une pression importante sur les équipes en cuisine pour qu’elles ne dépassent pas ce forfait.

Mais malgré des pressions importantes des équipes parviennent à réaliser de belles choses. Les directeurs réussissent encore à obtenir des forfaits alimentaires supérieurs.

Augmenter les personnels : oui bien sûr : les directions le souhaitent. Le mode de fonctionnement des groupes privés lucratifs est très simple à ce sujet : il y a une convention tri-partite, elle indique des Equivalents Temps Plein en personnel, les établissements respectent les ETP indiqués dans la convention. Alors qu’il est vrai que les EHPAD privés lucratifs pourraient envisager d’augmenter le nombre d’Equivalent Temps Plein recrutés tant au niveau du pôle hébergement que du pôle dépendance et soin.

Cependant, cette critique n’a aucun sens à l’encontre des équipes et des directeurs. Ils n’ont malheureusement pas de marge de manœuvre pour augmenter sans mettre en péril leurs objectifs.

Donc oui, les groupes peuvent encore faire des efforts, mais arrêtons de regarder ce qui reste à faire et observons ce qui a déjà été fait. Cet EHPAD BASHING n’est pas justifié, en tout cas pas avec des informations à charge seulement.

Des pratiques qui se sont nettement améliorées :

En comparaison de cet EHPAD BASHING, ce que je voudrai faire remarquer avec cet article c’est tout le travail qui a été fourni depuis des années pour améliorer l’accueil des personnes âgées au sein des établissements. Ce que je souhaiterai que les lecteurs retiennent c’est l’investissement des directeurs et de leurs équipes dans des projets de plus en plus innovants.

Prenons quelques exemples d’actions « innovantes » en EHPAD:

  • Des voyages pour des personnes atteintes de la maladie d’alzheimer ;
  • L’intervention d’un artiste peintre pour donner des cours de peinture ;
  • La création d’un espace village (buvette, journaux, …) géré par les personnes âgées accueillies ;
  • Une comédie musicale, une pièce de théâtre,
  • Une halte-garderie au sein de l’Ehpad,
  • …..

Au cours des dernières décennies de véritables mouroirs se sont transformés en lieu de vie sous l’impulsion des directeurs et de leurs équipes.

Peut-être ne suis-je pas neutre car cette fonction je l’ai exercée pendant de nombreuses années. Cependant justement j’ai côtoyé des équipes et des pairs investis dans leur fonction.

Aujourd’hui le seul discours ambiant est la maltraitance des institutions à l’égard des personnes âgées accueillies. Ce que j’ai vu moi pendant toutes ces années se sont des équipes passionnées et capables de bouger des montagnes. J’ai vu des équipes prenant des initiatives.

Aujourd’hui, des méthodes d’accompagnement, des formations sur la bientraitance et une réelle volonté de supprimer les actes et comportements maltraitants au sein des établissements ont été mises en place.

En conclusion :

J’imagine bien que cet article n’est pas suffisant pour changer votre regard sur les EHPAD, mais j’ose au moins espérer qu’il vous fera regarder les directions et leurs équipes avec plus d’indulgence.

En tout état de cause, cet EHPAD BASHING  ne se justifie pas. Il apparaît plus judicieux de regarder comment faire évoluer ce secteur plutôt que de lui taper dessus avec des arguments  trop souvent injustifiés.

Plus d’informations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.