Le parcours d’intégration en entreprise

Prendre la parole en public
Prendre la parole en public
27 novembre 2020
calendrier formations 2021
Calendrier de formation 2021
21 décembre 2020

Le parcours d’intégration en entreprise

Le parcours d'intégration

Le parcours d’intégration en entreprise : quelles sont les étapes et les objectifs d’un processus assurément bénéfique pour l’entreprise ? Les décideurs ne cessent d’affiner et d’améliorer leur politique de recrutement. Ils négligent encore trop souvent le parcours d’intégration en entreprise pourtant indispensable pour fidéliser les nouveaux arrivants.

Le parcours d'intégration

Le parcours d’intégration en entreprise : une étape cruciale !

Parcours d’intégration en entreprise. Sous cette formule un peu passe-partout se cache en fait un processus aussi vital que complexe aussi appelé « onboarding ». Un processus caractérisé par des mesures spécifiques prises pour accueillir un nouvel arrivant. un objectif : l’intégrer dans une équipe et le rendre rapidement opérationnel. Encore de trop nombreuses entreprises sautent cette étape et se contentent d’un accueil à minima.

Elles ont tort si l’on en juge un des résultats de l’enquête « OfficeVibe, the state of employée engagement 2016-2018 » qui indique que « 69% des employés ont plus de chance de rester dans l’entreprise pendant trois ans après un parcours d’intégration réussi ». Car l’un des enjeux du parcours d’intégration en entreprise est la fidélisation des nouveaux venus. Des études démontrent en effet que les nouveaux embauchés sont non seulement plus exigeants, pas toujours très impliqués mais surtout prêts pour la plupart à succomber au chant des sirènes d’entreprises aux propositions plus alléchantes.

C’est à ce niveau que le parcours d’intégration en entreprise va faire la différence, à condition bien sûr qu’il soit efficace.

 

Un parcours d’intégration en entreprise s’anticipe

On peut se demander ce qui différencie un bon parcours d’intégration en entreprise d’un mauvais.

« C’est celui qui s’anticipe et qui se prépare »

Car il ne s’agit pas seulement d’accueillir le nouvel arrivant et de l’installer. Il s’agit aussi de lui présenter une image positive de l’entreprise. Il faut aussi préparer l’équipe dans laquelle il arrive et surtout mettre en place un parcours immuable quel que soit les fonctions du nouvel arrivant.

Pas question d’improviser, mais de réfléchir à un vrai programme.

Pour le jour même de l’arrivée du nouveau venu, mais aussi pour les semaines et même les mois qui vont suivre. C’est d’ailleurs un peu là que le bât blesse.

Toujours selon l’enquête « OfficeVibe, the state of employée engagement 2016-2018 », « seulement 37% des entreprises interrogées poursuivent le programme d’intégration au-delà d’un mois, période qui correspond souvent à la période d’essai. Or, on sait pertinemment qu’il faut plus de temps pour connaitre véritablement l’entreprise, son personnel, sa culture, son poste, ses mission. D’où l’importance de faire coïncider les paroles exprimées lors du parcours d’intégration en entreprise et les pratiques en vigueur dans ladite entreprise sous peine de voir le nouvel arrivant se démotiver voire démissionner.

Quel durée pour le parcours d’intégration :

Un parcours d’intégration  en entreprise qui se joue sur la durée a plus de chances de voir s’harmoniser les attentes des nouveaux embauchés et celles de la structure qui les accueille. A condition toutefois de leur permettre de s’exprimer sur le sujet et, dans la mesure du possible, de prendre en compte leurs propositions. Au départ, le nouveau venu va passer beaucoup de temps à apprendre des autres et de son tuteur. On parle là de transmission de savoirs et de culture d’entreprise. Ce n’est qu’au bout de quelques mois voire de quelques années selon la branche professionnelle ou le poste occupé, que le nouveau venu sera pleinement opérationnel.

 

Les rencontres, levier d’intégration le plus puissant

Quand on évoque le parcours d’intégration en entreprise, de quoi parle-t-on exactement ? D’un certain nombre d’étapes qui vont de la communication interne sur l’arrivée du nouvel arrivant au rapport d’étonnement ; en passant également par la fourniture de l’équipement, la présentation du parrain ; et enfin le déjeuner avec les désormais collègues. Se sentir accueilli commence par un dossier administratif impeccable. Avec à disposition immédiate, toutes les informations utiles comme :

  • celles relatives à la paye,
  • à la sécurité sociale,
  • à la mutuelle,
  • au comité d’entreprise.

En fait, dès qu’il pose le pied dans l’entreprise, le nouveau venu doit pouvoir mettre des noms sur les visages de ses collègues. Il est également important qu’il se repère dans le dédale des bureaux et des services. Il doit également savoir à qui s’adresser en cas de questionnement ou de souci. Quoi de plus anachronique que d’embaucher une personne et de ne pas lui fournir les outils nécessaires à sa prise de poste ? Les spécialistes du parcours d’intégration en entreprise le disent tous : le premier jour est souvent déterminant. Le fait de disposer d’un espace de travail opérationnel va lui permettre de réaliser des tâches concrètes et donc de se sentir utile d’entrée. Certains dirigeants préfèrent éluder la partie relationnelle ou la réduire. Pourtant, des études récentes montrent que les rencontres formelles et informelles représentent le levier d’intégration le plus puissant.

En clair, tout nouvel arrivant a besoin pour se sentir intégré de trois choses :

  1. Un travail clairement défini,
  2. Du relationnel bienveillant et solidaire,
  3. Une organisation précise et pragmatique.

Tout cela, c’est le parcours d’intégration en entreprise qui peut l’apporter.

Nous vous proposons de vous accompagner pour travailler en interne votre parcours d’intégration grâce à une formation.

D’autres formations qui peuvent vous intéresser :

Des articles à lire également :

 

Si vous souhaitez ainsi d’avantages d’informations et si vous souhaitez un devis n’hésitez pas à nous le demander :

par  e-mail via notre formulaire de contact,

par téléphone  06 07 04 37 68

2 Comments

  1. LANNEAU dit :

    Votre article suggère que l’intégration du salarié ‘opère grâce aux collectifs de travail et à la collaboration du salarié avec ses pairs.
    Ce à quoi j’adhère tout à fait.
    Mais comment, dans un contexte comme celui de la crise sanitaire, le salarié peut-il s’intégrer si sa prise de poste se fait dès le départ en télétravail?

    Merci
    Bien cordialement;

    C. Lanneau

  2. Adimpletionum dit :

    Bonjour,
    Evidemment le parcours d’intégration sera techniquement différent, mais le mode de pensée reste le même : l’accueillir, l’accompagner et lui faire ressentir qu’il appartient à un collectif. Je pense par exemple à des échanges avec ses collègues en Visio conférence afin qu’il comprenne les postes de chacun et leurs enjeux, ou encore qu’il mesure les liens entre les services.

    Pour ce qui est de ses pairs il peut peut-être faire un point très régulièrement avec un tuteur ou un de ses collègues pour partager ses ressentis, ses pistes, ses réussites comme ses difficultés.

    Voici quelques unes de mes propositions,

    Cordialement B. INFRAY Directrice Pédagogique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.