Médico-social : les écrits professionnels

les écrits professionnels

Les professionnels du social et du médico-social sont amenés depuis toujours à mettre en forme des écrits produits à propos de leurs actions. Aujourd’hui, les différentes réformes touchant l’action sociale et médico-social ; notamment la loi de 2002-2 et les nouveaux textes encadrants la protection de l’enfance, la prévention de la délinquance et la protection des majeurs, ainsi que les droits des usagers, sans oublier la démarche qualité ; obligent les professionnels à repenser leurs écrits professionnels à partir de leurs différentes missions.

Public:

Les professionnels de la Mutuelle de la Mayotte : ITEP, IME, Accueil de jour.

Durée :

3 journées, soit 18 heures de formation.

Objectifs :

  • Prendre conscience des qualités de son écrit,
  • Se positionner professionnellement (déontologie – éthique),
  • Adopter une posture objective à partir de la subjectivité inhérente à chacun,
  • Appréhender les enjeux des écrits professionnels dans le contexte du travail social et médico-social,
  • Situer les écrits professionnels dans les circuits d’information et les pratiques professionnelles de l’institution.

  Contenu :

  • Son rapport à l’écriture
    1. Pourquoi est-il difficile d’écrire ?
    2. L’existence des différents niveaux de contraintes,
    3. Identification de ses représentations de l’écrit dans le cadre professionnel.
  • Quel écrit et pour qui ?
    1. Resituer la problématique de l’écrit professionnel,
    2. Identification et destination des différents écrits professionnels.
  • Le respect de l’usager,
    1. Le secret professionnel : notion de secret professionnel – secret professionnel et travail social – les dérogations au secret professionnel,
    2. Communication de l’écrit à l’usager,
    3. Comment mettre en mots : distanciation – implication – affectivité – « je » « Nous ».
  • La démarche, les outils, la méthodologie du travail de l’écriture.
    1. Analyse de la situation de communication visée,
    2. Recueil de données,
    3. Ecriture de texte.

Moyens / Méthodes pédagogiques, techniques :

  • Apports théoriques
  • Echanges à partir de productions écrites apportées par les participants
  • Jeux d’écriture – ludique et à visée professionnelle

Suivi et évaluation :

Un test de connaissances (QCM) en début de formation, et en fin de formation permettra d’évaluer le niveau de connaissances acquises au cours de la formation.

Les mises en situation avant et à l’issue de l’apport des connaissances théoriques permettront d’évaluer les compétences acquises.

Une fiche d’évaluation sur le déroulé et l’appréciation des stagiaires sera également diffusée.

Qualité du formateur :

Cette formation est animée par un formateur spécialisé dans l’accompagnement des publics spécifiques :

  • Coordinatrice schéma départemental d’aide aux victimes,
  • Accompagnement socio éducatif des publics en infractions,
  • Chef de service contrôle judiciaire Paris.

Il est titulaire :

  • Maîtrise de droit privée mention carrière judiciaire,

Il est formé à :

  • Métiers de formateur,
  • Techniques de médiation et de gestion des conflits,
  • Analyse des pratiques aux co-développement.