les interdits dans les structures en addictologie


L’incohérence de notre système en addictologie

Les structures accueillants des personnes en situation d’addiction savent que le taux de rechute est considérable. Les professionnels en addictologie sont confrontés à cette incohérence. Cependant malgré cette connaissance des faits, des interdits empêchant un travail différents sont posés par les règlements intérieurs, par les contrats, et par les équipes.

A partir de ce constat comment faire pour accompagner au mieux des personnes en situation d’addiction dans des établissement où l’interdit de la rechute et quelque fois d’une certaine vie privée est présent.

 

Public:  

Cette formation s’adresse à tous les professionnels intervenant auprès dans le secteur du social, du médico-social, et de l’accompagnement accompagnant un public divers pouvant rencontrer des problématiques d’addiction. Elle s’adresse notamment aux professionnels dans les établissements spécialisés en addictologie.

L’ensemble des chefs de service, coordinateurs, et directeurs.

Aucun pré-requis n’est nécessaire.

 

  • Durée :

2 jours de formation

 

  • Objectifs :  

A l’issue de la formation, le stagiaire sera capable d’adapter sa posture professionnelle en fonction des contraintes légales mais au regard d’une humanité et d’une présence bienveillante :

  • Comprendre l’incompatibilité de certains interdits avec la vie en structure,
  • Appréhender le contexte législatif de l’addictologie,
  • Accompagner les professionnels sur des situations dites complexes en addictologie,
  • Échanger autour de situations difficiles sans jugement,
  • Sensibiliser les professionnels à des accompagnements différents.

 

  • Contenu :

La loi : une ambivalence permanente dans le domaine de l’addictologie

Les règles institutionnelles :

  1. Les règlements de fonctionnement et leurs nombreux interdits
  2. Les incohérences entre les missions et les interdits :
    1. Les reconsommations et le risque d’exclusion
    2. Les atteintes aux libertés fondamentales

Les injonctions paradoxales : prévenir ou inciter.

  1. Les impacts de ces interdits sur les personnes accompagnées
  1. La place du professionnel : entre une attitude permissive ou restrictive

Les moyens de sortir de ces incohérences en respectant la loi :

  1. Replacer au centre la personne accompagnée,
  2. Le travail en équipe,
  3. La place de l’éthique

 

  • Moyens / Méthodes pédagogiques, techniques :

Séances de formation en salle avec diaporama (apports théoriques) : le dossier sera remis aux stagiaires à l’issue de la formation ;

Présentation de Vidéos,

Etudes de vignettes cliniques à partir des situations apportées par les participants,

Mises en situations professionnelles et analyse de la pratique professionnelle

 

  • Suivi et évaluation :

 Un test de connaissances (QCM) en début de formation, et en fin de formation permettra d’évaluer le niveau de connaissances acquises au cours de la formation.

Les mises en situation avant et à l’issue de  l’apport des connaissances théoriques permettront d’évaluer les compétences acquises,

Une fiche d’évaluation sur le déroulé et l’appréciation des stagiaires sera également diffusée.

 

  • Qualité du formateur : 

Professionnel du secteur de l’addictologie.

 

Pour vous inscrire il vous suffit de nous retourner la fiche d’inscription dûment complétée.

Nous contacter pour la mise en place de cette formation en intra dans votre établissement 

contact@adimpletionum.fr

Tél. : 07 86 15 27 25 ou 06 07 04 37 68